Logo préfècture région
DIR   Méditerranée
Direction Interdépartementale des Routes Méditerranée

Pour un fauchage préservant la nature

publié le 25 mai 2010

La DiRMED modifie ses pratiques sur les routes des Alpes-du-Sud

Depuis sa création en 2007, la DIR Méditerranée, gestionnaire du réseau routier national, se mobilise sur les enjeux du développement durable et recherche notamment à minimiser l’impact environnemental de son activité d’exploitant routier. C’est pourquoi, elle engage une nouvelle politique de fauchage des bords des routes (accotements enherbés et fossés) qui constituent des espaces de biodiversité, véritables corridors écologiques.

Cette mission de fauchage est opérée par ses agents dans le cadre de l’entretien du réseau routier national dès « la belle saison » et a deux fonctions essentielles :

  • la sécurisation des usagers en dégageant la visibilité de la signalisation et de la route dans les virages
  • la bonne évacuation des eaux pluviales.

Les orientations actuelles pour une politique de fauchage dite « raisonnée » repose sur la modification de trois paramètres :

-* Rehausser la hauteur de coupe à 10 cm
permet de favoriser les plantes vivaces, de préserver les rosettes de feuilles des orchidées. Par ailleurs, le couvert végétal étant préservé, on limite l’érosion du sol et la prolifération de certaines invasives. Autre avantage non négligeable : on réduit le risque de projection de pierres, de casse et d’usure des outils de fauchage.

-* Faucher moins fréquemment
permet à la végétation de fleurir, de grainer, et de se reproduire. Ainsi le cycle de vie est préservé pour une plus grande variété de plantes et de fleurs. Autre avantage important : diminuer les fréquences de fauchage diminue les gènes à la circulation pour les automobilistes, et les émissions de carbone des engins de fauchage.

-* Retarder le fauchage
En dehors des zones de sécurité, une seule campagne de fauchage sera effectuée à l’automne, ce qui permet de préserver la biodiversité en évitant de perturber la faune, notamment les insectes en période de reproduction.

Prenant en compte tous ces paramètres, la DIR Méditerranée expérimente de nouvelles modalités de fauchage sur le réseau routier national des Alpes du Sud :

  • Sur une bande de sécurité de 1,5 m, correspondant à la largeur de l’outil de fauchage, une coupe sera effectuée à une hauteur de 10 cm lorsque la hauteur d’herbe aura atteint au plus 70 cm.
  • Sur les points particuliers (dans les carrefours et les virages) le fauchage aura lieu autant de fois que nécessaire pour préserver de bonnes conditions de visibilité
  • Les fossés et les talus seront traités en fauchage tardif, soit à l’automne.

Ne soyez donc pas étonné d’une herbe haute (70 cm, hauteur des glissières de sécurité) en bord de chaussée : c’est l’application directe de ces nouvelles pratiques respectueuses de l’environnement.

La démarche engagée par la DIR pour un entretien écologique des bords de route se veut globale et comprend par ailleurs :

  • une réduction de l’utilisation de produits phytosanitaire visant l’objectif « zéro-phyto »
  • un nettoyage régulier des bords de route et une valorisation des déchets collectés en filière de recyclage lorsque c’est possible.

Par cette adaptation de sa politique d’entretien, la DIR souhaite contribuer à la préservation de la biodiversité et à la valorisation des paysages alpins.